Comment choisir où accoucher ?


Tout va dépendre de vos envies, de vos projets, de comment se passe votre grossesse.


Il peut être intéressant de se poser, et de se dire qu’est-ce que j’ai envie pour mon accouchement ? qu’est ce qui me fait peur ? qu’est ce qui me ferait me sentir à l’aise ?


Mettez les points positifs et négatifs noir sur blanc et renseignez-vous autour de vous :

Attention n’oubliez pas, chaque personne à des envies et besoins différents !



En France 4 choix sont possibles :

- à l'hôpital

- en plateau technique

- en maison de naissance

- accompagné à la maison


 



 A l’hôpital :


LES MATERNITES SONT CLASSEES PAR TYPE, EN FONCTION DU DEGRE DE PRISE EN CHARGE DU NOUVEAU-NE.

Maternité de Type I :

Maternité adaptée aux grossesses, aux accouchements et aux nouveau-nés ne réclamant pas une technicité particulière. (Après 36 SA)

Maternité de Type II :

Maternité + soins spécifiques au nouveau-né – prise en charge de la prématurité (entre 32 et 36 SA) et des pathologies modérées du nouveau-né


2 A : maternité+ unité de néonatologie

2B : idem 2A + unité de soins intensifs néonatals


Maternité de Type III :

Sur le même site et à proximité immédiate : une maternité et une unité de soins adaptée aux nouveau-nés atteints de pathologie les plus graves. Elle comporte un service de réanimation néonatale.



Bien qu’ils ne fassent pas référence à une meilleure qualité de soins, et ne correspondent pas à un niveau de prise en charge pour la mère. Ils permettent de mettre en évidence certains points :

Une maternité de type I est bien souvent une petite maternité, un peu plus « cosy », moins d’activité, peut-être plus intéressante si on l’on recherche un « cocon » tan dis qu’une maternité de type III, bien souvent un CHU (centre hospitalier universitaire), avec une grosse équipe sur place, différents moyens, derniers protocoles…, ce qui pour certains couples est plus rassurant.

Encore une fois, cela va dépendre de ce que vous ressentez !




 Le plateau technique :


Donner naissance à votre enfant de façon naturelle, sans médicament/péridurale dans un lieu médicalisé, mais en présence d’une praticienne qui vous connaît, à votre entière disposition.


C’est ce qui correspond à un suivi global : Pendant votre grossesse vous êtes suivi par une sage-femme qui a une convention avec un hôpital.

Une fois que le travail commence vous vous rendez sur place, et c’est votre sage-femme qui vous accompagne à mettre au monde votre enfant, en bénéficiant de toutes les infrastructures du plateau technique. La praticienne reste ensuite auprès de vous pendant deux heures, pour le post-partum. Et reviendra les jours suivants afin de prodiguer pour vous et votre bébé.





 Les maisons de naissance

Les « maisons de naissance » sont des structures autonomes qui, sous la responsabilité exclusive de sages-femmes, accueillent les femmes enceintes dans une approche personnalisée du suivi de grossesse jusqu’à leur accouchement, dès lors que celles-ci sont désireuses d’avoir un accouchement physiologique, moins médicalisée et qu’elles ne présentent aucun facteur de risque connu.



Ces maisons de naissance, sont contigües à un établissement de santé avec lequel elles passent convention, ce qui garantit une meilleure qualité et sécurité des soins en cas de complication ou de nécessité de transfert.

Elles offrent aux femmes une prise en charge moins technicisée du suivi de grossesse, de l’accouchement et du post-partum ; en revanche, elles n’assurent ni l’hébergement des parturientes et de leurs nouveau-nés ni la prise en charge des urgences obstétricales. Seules les femmes enceintes à bas risque de grossesse et d’accouchement sont concernées par ces structures.


Seule 9 maisons de naissances existent en France pour l’instant.


 AAD (accouchement accompagné à domicile)


Un accouchement programmé et accompagné à domicile, est un accouchement physiologique, chez une femme en bonne santé, respectant le rythme de la mère et de l’enfant.

Il se déroule à domicile et est accompagné par une sage-femme qui ne médicalise que si nécessaire (apparition d’une pathologie).

Le suivi de grossesse est réalisé par une sage-femme qui viendra ensuite dès le début du travail et reste tout le temps nécessaire jusqu’à la naissance. Elle revient ensuite les jours d’après pour la surveillance post-natale.


Elles sont peu nombreuses donc si vous vous tournez vers ce type de naissance il faut prendre rapidement rdv avec elle.



J’ai écrit un article complet sur l’AAD ici.



 

gif


Comment choisir ?


- Premier point important : est-ce une grossesse à bas risque ou y-a-t-il une particularité ? Il faut savoir qu'à partir du moment ou votre grossesse nécessite une surveillance particulière (hypertension, diabète ...) seul un accouchement à l'hôpital est envisageable. L'accouchement à la maison, en maison de naissance ou plateau technique n'est possible que pour les grossesses à bas risques.


- Deuxième point : il faut que vous vous sentiez en sécurité et confortable pour votre accouchement. Pour certaines personnes, être dans un hôpital avec une grande équipe est plus rassurant et pour d'autres à l'inverse, une structure à plus petite échelle, plus intimiste va leur correspondre.


- Dernier point : tout va dépendre aussi (hélas) de ce qui est présent près de chez vous. Il n'y a pas encore beaucoup de maison de naissance, et peu de sage-femme qui font des AAD...


Renseignez-vous, écoutez les avis pour avoir une idée de ce qui est possible et envisageable. Une grossesse bien que physiologique, doit être suivi par un soignant compétant peu importe le mode d’accouchement choisi : en obstétrique, jusqu'à la fin on ne sait jamais ce qui peut se passer, donc être accompagné d'une personne qui sait quoi surveiller et quoi faire en cas de nécessité est plus qu'important !


N'oubliez pas, chacun est différents, ce qui a été top pour une amie n'est peut-être pas ce que vous recherchez, sauf dans certains cas, vous avez le temps de prendre votre décision !



Et en pratique ?


- Si vous souhaitez accoucher à l’hôpital pas d’urgence : vous pouvez faire votre suivi avec votre sage-femme, et en général, vous faites les dernières consultations sur le lieu où vous souhaitez accoucher, pour qu’ils puissent réaliser votre dossier. La personne qui suit votre grossesse vous dira comment cela se passe. (Sachez qu’un hôpital ne peut refuser de vous accoucher sous prétexte que vous n’êtes pas suivi chez eux !)

- Vous pouvez aussi faire votre suivi de grossesse dans la maternité ou vous souhaitez accoucher, dans certains endroits, les médecins/ sages-femmes font les consultations prénatales attention les places sont chères !

- Si vous vous tournez vers un suivi global : il faut prendre rdv le plus tôt possible car au vue du peu de possibilité, les places sont chères !







Pour retrouver ce qui existe près de chez vous voici un super site :

http://sans-peri.com/liste-maternites-accouchements-physiologiques/

avec aussi des ressources très intéressantes !



j’espère que cet article vous a plu , à très bientôt !

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout