Parlons consultation bienveillante



J’ai eu du mal à écrire ce post, savoir par où commencer, car cela devrait être quelque chose de systématique et pourtant c’est loin de l’être au vu tous les messages que j’ai reçu.

J’ai eu toutes sortes de témoignages :

- Des femmes se sentant infantiliser pendant leur consultation.

- Des femmes ne se sentant pas écoutées.

- Des femmes ayant peur de consulter par peur qu’on leurs fasse une réflexion sur leur poids…etc etc….

Ça vous interpelle ? moi aussi ! Ça vous choque ? bien sûr ! et pourtant le constat est là.

Ce type de « violences » existent et malheureusement elles sont encore trop présentes lors de vos consultations.

Alors oui c’est vrai qu’on commence à en parler mais le chemin est encore long…

Essayons de faire le point !

 

Qu’est-ce que la bienveillance ?

Petite définition selon Larousse: La bienveillance, c’est la disposition d’esprit inclinant à la compréhension, à l’indulgence envers autrui.

Cela devrait être le mot d’ordre de tout professionnel de santé.

Quand je parle de professionnel de santé, je parle des professions médicales ( médecins, sages-femmes, chirurgiens-dentistes) et paramédicales (infirmières, kiné, podologue….) et de façon générale toutes personnes de votre entourage finalement.

Le jour de la remise des diplômes, les professions médicales récitent le serment d’Hippocrate, dans lequel est dit :

“… Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions. ... Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité. J’informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences. Je ne tromperai jamais leur confiance et n’exploiterai pas le pouvoir hérité des circonstances pour forcer les consciences. … Je ferai tout pour soulager les souffrances. …Que les hommes et mes confrères m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses ; que je sois déshonoré(e) et méprisé(e) si j’y manque.”
Pour retrouver le texte complet, cliquez ici

Ce serment est considéré comme l’un des textes fondateurs de la déontologie médicale.

Mais hélas certains professionnel l’oublient…

Sachez que personnes n’est infaillible, pas même un professionnel de santé. Donc ne supposez pas que parce que c’est votre médecin, qu’il a forcément raison sur tout !

La médecine est un perpétuel changement, les patients sont tous différents, les symptômes d’une même pathologies sont différents. Donc mixez le tout et forcément il n’est pas impossible de se tromper…

De plus, le faite de posséder un savoir médical ne le rend supérieur et ne lui permet pas de l’utiliser pour vous infantiliser mais bien au contraire il est là pour vous aider.

Si vous avez l’impression que votre ressentie est minimisé, non écouté ou encore que la consultation se soit déroulée sans que vous puissiez vraiment vous expliquer… vous pouvez très bien chercher un autre avis ! Le but de ses informations est de vous dire que vous avez tout à fait le droit d’être actrice de votre santé, sans forcément rentrer en conflit avec lui. Juste être sûr que vous allez installer un climat de confiance et de bienveillance entre soignant et soigné.

 

Et le soigné dans tout ça ?

Connaissez-vous la loi KOUCHNER : LOI n° 2002-303 du 4 mars 2002, relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé ? (Que l’on retrouve dans le code de la santé publique)

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000000227015/

Cette loi décrit les grands principes sur les droits de la personne, notamment pour l’égal accès aux soins, et surtout la non-discrimination.

Une grande partie du texte parle aussi du consentement libre et éclairé du patient, aux actes et traitement qui lui sont proposés et du droit d’être informé sur son état de santé.

C’était déjà une obligation déontologique mais le texte la renforce en apportant de nombreuses précisions : le consentement du patient constitue tant un droit pour ce dernier qu’une obligation forte pour le praticien.

« Le patient doit ainsi disposer de tous les éléments nécessaires à la compréhension de sa situation médicale personnelle, pour pouvoir donner de manière libre et éclairé son consentement aux actes médicaux et aux traitements.
Lorsque des risques nouveaux sont identifiés postérieurement, la personne concernée doit en être informée, sauf s'il est impossible de la retrouver.
L'information précédemment définie doit être délivrée personnellement par le médecin, lors d'un entretien individuel qui lui est spécifiquement consacré, mais elle peut s'appuyer sur des documents écrits, soit des schémas élaborés au cours de l'entretien ou préparés à l'avance sur différents supports qui sont commentés au patient.
Aucun acte médical, ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne, et ce consentement peut être retiré à tout moment. »

 

Et donc ?

Tout ceci pour vous dire que vous avez des droits, et que dans ces droits nous retrouvons l’accès à des professionnel bienveillant, qui vous écouteront et prendrons en compte vos attentes !!

Vous avez dis consultation idéale ?!

- Une consultation ou vous vous sentez écoutés, et pris en compte.

- Une consultation sans jugement, ni infantilisation.

- Une consultation où l’on vous donne TOUTES les infos de façon clair et précise et qu’ensuite on vous laisse faire le choix qui seras le mieux pour vous.

- Une consultation avec la réalisation des actes/examens UNIQUEMENT nécessaire.

Vous avez donc le droit de :

- Changer autant de fois que nécessaire de professionnel de santé si vous en ressentez le besoin.

- De refuser un examen/acte (à partir du moment où vous avez eu toutes les informations en amont et que vous pouvez de ce fait choisir de façon éclairé)

Même en le sachant, ce n’est pas toujours évident de le faire.

Vous ne devriez pas aller chez un professionnel de santé avec la boule au ventre ou la peur de vous prendre une réflexion (pour votre poids, couleur de peau ou orientation sexuelle…)

Tout ne peut pas être parfait, mais en tout cas ne restez pas avec quelqu’un qui ne vous met pas à l’aise ou vous maltraite ! FUEYR ET CHANGEZ !

Et surtout faites passer le mot autour de vous que c’est votre droit le plus strict !

(PS : Il est important de prendre en compte la situation dans laquelle vous vous trouvez. Je parle dans ce post surtout de consultation, il y a des situations où dans l’urgence vitale les professionnels doivent faire au plus vite pour sauver des vies ! En revanche, ce qui est normal, c’est qu’une fois la situation réglée on doit prendre le temps de vous expliquer ce qui s’est passé, le pourquoi du comment et faire le point sur votre vécu/ressenti ! )

Pour aller plus loin :

Heureusement certaines personnes se battent pour essayer de faire avancer les choses !

Je voulais notamment citer ce grand monsieur :

-> Martin Winckler est un médecin militant féministe français connu comme romancier et essayiste. Évoquant souvent la situation du système médical français.

Son ouvrage de 2016 intitulé Les Brutes en blanc, consacré à la maltraitance médicale, a été très controversé. Depuis, d'autres ouvrages sont venus confirmer, documents et témoignages à l'appui, ses propos.

En octobre 2019, Martin Winckler publie un livre co-écrit avec un confrère généraliste et algologue, le Dr Alain Gahagnon, intitulé Tu comprendras ta douleur ! Pourquoi vous avez mal et que faire pour que ça cesse (Fayard). Parlant du sous-traitement de la douleur.

Depuis 2004 il publie sur son site internet de nombreux articles et contributions sur le soin, la contraception, les séries télévisées. La section « Contraception et Gynécologie » est la plus visitée. Certains articles (sur les règles ou la pilule) totalisant plusieurs centaines de milliers de visites .

N’hésitez pas à y faire un tour, son site regorge de pépites.

Voici le lien : http://www.martinwinckler.com/

-> Pour les professionnel soignant j’ai découvert cette association :

Pour une M.E.U.F. (Pour une Médecine Engagée Unie et Féministe) qui regroupe des soignant·es engagé·es dans la lutte contre le sexisme dans le domaine de la santé et du soin. L’association a été fondée en 2017.

Nous souhaitons :

  • promouvoir la santé de toutes les femmes,

  • lutter contre les discriminations notamment sexistes dans les milieux de soin,

  • favoriser l’émergence d’un enseignement en santé égalitaire et juste,

  • défendre les professionnelles de santé contre les violences qu’elles peuvent connaître dans l’exercice de leurs métiers.

  • Voici le lien https://www.pourunemeuf.org/

-> En conclusion, je vous propose un dernier lien sur le suivi gynéco. Voici un groupe qui recense les pro-bienveillant, n’hésitez pas à aller faire un tour :

https://gynandco.wordpress.com/

91 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Tout va dépendre de vos envies, de vos projets, de comment se passe votre grossesse. Il peut être intéressant de se poser, et de se dire qu’est-ce que j’ai envie pour mon accouchement ? qu’est ce qui